«J’avais 15 ans sous les Khmers rouges. On m’a demandé de creuser 1 mètre cube de terre par jour pour les digues. J’ai été torturée parce que je ramassais une peau de citrouille… Je crains que les accusés meurent avant d’être jugés, que la justice ne soit pas rendue par ce tribunal.»

L’agricultrice Khy Sriean, 51 ans, partie civile au procès 2 s’exprimait lors des audiences de la fin août 2011 consacrées à l’état de santé de Ieng Thirith et Nuon Chea.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *